Comment bien préparer son cheval pour une course hippique ?

Participer à une course hippique est une tâche qui sera éprouvante physiquement pour votre étalon. Il vous revient alors de vous assurer que ce dernier peut exploiter tout son potentiel pour garantir la victoire. Gagner une compétition ne sera pas évident si vous n’avez pas une monture préparée comme il faut. Voici quelques astuces qui vous aideront à mettre votre cheval en condition.

Comment bien préparer son cheval pour une course hippique ?

Penser à la santé de votre cheval

Il paraît évident qu’un cheval mal en point ne saura donner le meilleur de lui-même pendant les courses hippiques. Il est alors crucial de prendre soin de la santé de votre monture. Non pas à quelques jours de la compétition, mais tout le temps. Cela implique entre autres de bien le nourrir et le nettoyer, sans oublier les examens de routine.

Comment bien préparer son cheval pour une course hippique ? #2

Bien le nourrir

Votre monture doit être nourrie au foin au moins trois fois par jour. Cela garantira sa vigueur. Une monture en état de malnutrition apportera tout sauf la victoire.

Bien le nettoyer

Veiller à la bonne santé de votre monture, c’est aussi veiller à son hygiène. En principe, il faut nettoyer le cheval quotidiennement. Cependant, deux ou trois séances de nettoyage complet par semaine suffisent largement. De la crinière au sabot, ne négligez rien.

Notez que vous devez apporter un soin particulier à ses sabots. Ils sont assez sensibles et vous pourriez blesser votre cheval si vous ne faites pas attention. Avec des sabots blessés, votre monture ne sera pas en mesure de courir normalement.

Faire régulièrement des examens de routine

Un vétérinaire pourra repérer aisément les soucis de santé qui échapperont à votre vigilance. Il est donc important de faire en sorte qu’un professionnel puisse examiner votre monture. Il pourra s’assurer que votre cheval se sent aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Préparer un programme d’entraînement

Votre monture doit être habituée à fournir les efforts requis lors des courses hippiques. Pour cela, il vous revient d’établir un programme bien détaillé qui aura pour but d’accroître ses capacités. Il existe plusieurs types d’entraînement :

  • l’entraînement de type course,
  • l’entraînement fractionné court,
  • l’entraînement en continu
  • et l’entraînement par intervalles longs

Ces différentes méthodes ont deux objectifs principaux : augmenter l’endurance et décupler la vitesse de votre monture. Deux aspects que vous devez travailler pour être sur la plus haute marche du podium.

Laisser votre cheval récupérer

Comment bien préparer son cheval pour une course hippique ? #3

S’entraîner oui, mais pas au détriment du bien-être de votre cheval. Vous devez vous assurer qu’il récupère convenablement après avoir fourni des efforts. Notez qu’un cheval de 600 kilos doit boire environ 25 litres d’eau par jour. Veillez donc à bien hydrater votre monture surtout en période de chaleur.

Pour lui permettre de refaire le plein d’énergie, vous pouvez opter aussi pour des compléments alimentaires spécialisés. Ils aideront le métabolisme de votre cheval dans son processus de restauration énergétique.

Se préparer juste avant la compétition

En dehors de l’attention quotidienne accordée à votre cheval, vous devez lui apporter un soutien particulier dans les jours qui précèdent la compétition. Vous devez vous assurer que votre monture a bonne mine, est reposée et en pleine forme. Vous soucier de son état psychologique aussi n’est pas superflu. Il est préconisé d’effectuer des balades en dehors des heures d’entraînement. Cela relaxera votre cheval et le mettra dans de meilleures dispositions.

Si vous débutez dans l’univers des courses hippiques, n’ayez crainte, car il fait partie des secteurs en pleine expansion comme expliqué ici.

Les courses hippiques constituent une discipline complexe, obéissant à des règles précises. Néanmoins, vous êtes plus susceptibles d’arracher la victoire si votre cheval est au top de sa forme. Pour cela, vous devez veiller à sa santé, son bien-être et à sa condition physique.